Revues

LA RUMBA

Mot espagnol  tiré de « rumbo » signifiant en route, désigne les fêtes nocturnes où l’on se rassemble pour chanter et danser.

Danse d’origine afro-cubaine née à La Havane et  exécutée en couple, aux pas chaloupés, à la mode dans les années 1920-1930.

Danse syncopée, de rythme binaire, de mesure à 2/4, à la mélodie souvent répétitive, soutenue par des instruments à percussion (maracas notamment) introduite aux Etats-Unis, puis en Europe au début du XX° siècle  et influencée par le Jazz.

C’est la définition du dictionnaire Larousse.

Mais ce que ne dit pas celui-ci, c’est qu’elle est la plus sensuelle et érotique de toutes les danses, mettant en scène un jeu de séduction entre la femme et l’homme, tour à tour par la domination, le rejet, l’attirance.

C’est l’une de mes préférées.

 

 

Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Post a comment or leave a trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Your email address will never be published.